Warner Bros - Newsroom

S'identifier

Mot de passe oublié ?

  • 28/02/19
  • La Dame Blanche, une légende urbaine connue dans le monde entier, aux multiples visages

Si vous l'entendez pleurer, il est déjà trop tard...

Le 17 avril prochain, le film    produit par James Wan - créateur de l'univers Conjuring sortira au cinéma. Il reprend ici la légende universelle de la Dame Blanche et raconte ainsi l'histoire d'une femme trahie par son mari et qui a succombé à la jalousie et à la rage en noyant ses enfants. Rongée par la culpabilité, elle revient hanter les enfants des autres et les enlever pour remplacer ceux qu'elle a perdus. Le mythe de la Dame Blanche a connu de nombreuses interprétations et variations adaptées au folklore propre à chaque pays. Et s'il est difficile de lui trouver une origine précise, La Dame Blanche est aujourd'hui toujours une source d'inspiration aux divers récits urbains. 

En France, l’appellation de la Dame Blanche a été reprise par plusieurs légendes urbaines. Parmi les plus connues, on parle d’une auto-stoppeuse vêtue de blanc qui, lorsqu’elle est accueillie dans la voiture, annoncerait un danger routier – comme un virage – et qui disparaitrait aussitôt après le danger passé. En revanche si délaissée sur le bord de la route, l’automobiliste serait en proie à un accident dans le virage. Condamnée à errer à la suite d’un accident mortel de la route, elle préviendrait d’un danger potentiel. Pour beaucoup, l’apparition de la Dame Blanche est le signe d’une mort certaine. Un autre récit connu par les français raconte que la Dame Blanche errerait dans les châteaux depuis sa mort, notamment celui de Trécesson en Bretagne, après avoir été enterrée vivante.  

Dans l'Angleterre médiévale, on pensait que l'apparition d'une créature féminine drapée de blanc était messagère de mort. On trouve des variations autour de cette légende dans le monde entier. Le plus souvent, la créature est liée à une mort tragique ou brutale, elle est en quête d'un être cher ou tente d'informer quelqu'un d'un trésor disparu. Mais aux États-Unis, on estime la plupart du temps que sa tenue blanche est une robe de mariée pour une cérémonie qui n'aura jamais lieu. De nos jours, on raconte qu'on aurait aperçu des Dames Blanches dans certaines régions de l'État de New York, du Connecticut, de la Floride et de la Virginie.

L'Indonésie est connue pour la légende du pontianak, femme morte en couches qui décide de revenir pour se venger. Elle prend parfois l'apparence d'une très belle femme ou encore d'une tête et d'un cou auxquels pendent des intestins…  Elle adopte cette allure peu avenante quand elle cherche à tuer des êtres humains, puis à les dévorer. Le phi krasue, issu du folklore thaï, est une femme fantôme qui lui est apparentée. Elle rôde dans des villages enclavés en exhibant ses dents tachées de sang.

Au Japon, on parle de la femme à la bouche fendue : Cette très belle femme porte un masque chirurgical et aborde les gens – surtout les enfants – aux arrêts d'autobus ou dans les gares en leur demandant "Suis-je belle ?" Si son interlocuteur lui répond "oui", elle ôte son masque et dévoile une bouche monstrueuse dont la fente dessine un rictus sanguinolent. S'il répond "non", elle sort un couteau ou une paire de ciseaux et taillade son visage jusqu'à le faire ressembler au sien. Si cette créature remonte à une époque ancestrale, elle aurait été aperçue de nouveau dans les années 70. Ces apparitions se sont tellement multipliées que des écoliers ont commencé à rentrer chez eux en bandes par sécurité.

Autre variation sur le thème de la vieille sorcière nocturne, brésilienne cette fois : la pisadeira, femme squelettique aux cheveux en bataille, au nez crochu et aux yeux rouges qui arpente les toits en quête de personnes dormant sur le dos après avoir mangé un copieux repas. Elle s'assoit sur leur poitrine et tente de les étouffer, tout en gloussant. Parfois, elle échoue, mais elle revient systématiquement.

 

 

 

AU CINEMA LE 17 AVRIL

 

#LADAMEBLANCHE

  • Titre : LA MALEDICTION DE LA DAME BLANCHE
  • Titre original : THE CURSE OF LLORONA
  • Durée : 1h33
  • Réalisé par : Michel Chaves
  • Avec : Linda Cardellini, Raymond Cruz, Patricia Velasquez, Marisol Ramirez, Sean Patrick Thomas, Jaynee-Lynne Kinchen, Roman Christou
  • Résumé : La Dame Blanche. Spectre terrifiant, pris en étau entre le paradis et l'enfer, piégé par un terrible destin dont elle est elle-même l'artisan. La seule évocation de son nom sème la terreur dans le monde depuis des siècles. Quand elle était en vie, elle a noyé ses enfants dans un accès de folle jalousie, puis, dévastée par le chagrin, elle s'est jetée dans le fleuve déchaîné. Désormais, ses larmes sont devenues éternelles. Elles sont même mortelles et tous ceux qui entendent ses appels sinistres la nuit sont maudits. Tapie dans l'ombre, la Dame Blanche s'attaque aux enfants, cherchant désespérément à remplacer les siens. Au fil des siècles, elle est devenue de plus en plus prédatrice… et ses méthodes de plus en plus terrifiantes. Los Angeles, années 1970. La Dame Blanche hante la nuit… et les enfants. Ignorant les avertissements d'une mère soupçonnée de violence sur mineurs, une assistante sociale et ses enfants sont projetés dans un monde surnaturel des plus effrayants. Pour espérer survivre à la fureur mortelle de la Dame Blanche, leur seul recours est un prêtre désabusé et ses pratiques mystiques destinées à repousser les forces du mal… à la frontière où la peur et la foi se rencontrent… Méfiez-vous de ses pleurs glaçants… Elle est prête à tout pour vous entraîner vers les ténèbres. Car sa douleur ne connaît pas de répit – son âme tourmentée n'a pas droit au repos. Et il n'existe aucun moyen d'échapper à la malédiction de la Dame Blanche.

Matériels de presse

Guide des matériels WB.
Textes

One Page.docx Download

News associées