Warner Bros - Newsroom

S'identifier

Mot de passe oublié ?

  • 17/06/17
  • Les studios WB à Londres dévoilent la garde-robe d'« Harry Potter

 

Costumes, perruques et effets spéciaux ayant servi à transposer sur grand écran l’univers de J.K. Rowling seront exposés pendant six semaines, du vendredi 21 juillet au lundi 4 septembre 2017

Des esquisses préparatoires aux versions finales, cette exposition dévoilera aux visiteurs les secrets du procédé ayant contribué à donner vie à leurs personnages préférés. Plus de 25 000 tenues ont en effet été fabriquées au cours des dix années de tournage de la saga Harry Potter, à commencer par plus de 600 uniformes de Poudlard (dont celui du jeune Daniel Radcliffe), sans oublier des tenues plus recherchées, comme la robe du bal de Noël d’Hermione, le costume flamboyant de Gilderoy Lockhart ou le somptueux pyjama lilas du professeur Slughorn.

De nombreux costumes, dont ceux d’Harry Potter, Hermione Granger et Ron Weasley tout au long de leur scolarité à Poudlard, étaient déjà visibles lors de la visite. D’autres tenues seront exposées très prochainement, pour la toute première fois : celles des professeurs Lupin, Umbridge et Lockhart, ou de Rita Skeeter, la journaliste très chic de La Gazette du sorcier, dont le style s’inspirait des chroniqueuses des journaux à scandales hollywoodiens des années 1940. La costumière Jany Temime s’assurait toujours que les choix vestimentaires de Rita reflétaient le thème de l’article qu’elle s’apprêtait à rédiger, comme sa combinaison en cuir, qui faisait écho aux écailles des dragons de la première épreuve du Tournoi des Trois sorciers.

Le costume d’Albus Dumbledore, déchiré et légèrement brûlé lors de son combat épique contre Voldemort au ministère de la Magie, illustre parfaitement les longues heures que nécessite la fabrication, dans ses moindres détails, de la tenue d’un personnage célèbre. Une nouvelle installation témoignera ainsi de l’évolution d’un travail permettant de mettre au point ses atours et — par extension — ceux de l’acteur qui l’interprète, depuis les premières coupes jusqu’aux vêtements définitifs. Les visiteurs seront d’ailleurs invités à endosser le rôle de costumier et s’essayeront à la technique consistant à donner une patine à des habits neufs, ou à les abîmer à coups de peinture, de boue et de brosse métallique.

Des centaines de chapeaux de sorcier subtilement décorés, fabriqués à l’occasion de la première visite d’Harry Potter sur le Chemin de Traverse, seront également présentés au public pour la première fois. Les visiteurs découvriront les différentes étapes (design, moulage et finition) du travail du modiste Philip Treacy. Célèbre pour avoir fourni ses créations atypiques aux plus grandes stars et aux membres de la famille royale, M. Treacy a été sollicité pour le chapeau parachevant l’uniforme de l’école de sorcellerie française, l’Académie de magie Beauxbâtons. La version finale s’inspire d’un chapeau feutre, "à la mode sorcière".

Les visiteurs auront aussi l’occasion d’essayer le déguisement du professeur Slughorn, avec une démonstration inédite de l’inoubliable effet mécanique utilisé lors du tournage. Pour la scène de Harry Potter et le prince de sang-mêlé où son personnage tente d’échapper aux Mangemorts, Jim Broadbent devait s’asseoir, les bras tendus, sur une structure en forme de fauteuil. Grâce aux effets spéciaux, le prétendu fauteuil à rayures lilas se transformait en homme vêtu d’un pyjama assorti !

Indépendamment des costumes, les équipes en charge de la coiffure et du maquillage avaient pour mission de recréer, à force de perruques et de prothèses, l’identité visuelle des personnages. Une toute nouvelle attraction mettra en évidence les talents de l’équipe, emmenés par Amanda Knight et Lisa Tomblin, qui a appliqué près de 6 000 fois la célèbre cicatrice en forme d’éclair sur le front d’Harry Potter. Cette attraction comprendra des séquences exclusives illustrant le processus de création de signes particuliers, comme les dents pointues de Bellatrix Lestrange ou les blessures de Charity Burbage, professeur d’étude des Moldus.

Warner Bros. Studio Tour Londres – The Making of Harry Potter a ouvert ses portes le 31 mars 2012. Ce parc d'attraction unique au monde permet aux visiteurs d'approcher au plus près des décors et de découvrir la magie des effets spéciaux fascinants et de mieux comprendre les secrets des coulisses de la saga.

Sur plus de 20 000 avis, 97% d'entre eux qualifient le Studio Tour d'"excellent" ou de "très bon".

Parmi les points forts de la visite, on peut citer la traversée de la Grande Salle où de très nombreuses scènes célèbres ont été tournées, la découverte des trésors conservés dans le bureau de Dumbledore et un passage par le Chemin de Traverse. Les billets doivent être pré-réservés sur studiotour.warnerbros.fr . Attention : les billets ne peuvent pas être achetés sur place.