Warner Bros - Newsroom

S'identifier

Mot de passe oublié ?

  • 26/05/16
  • Conjuring 2 : Lorraine Warren, la grande dame du paranormal

Pointures de la démonologie, Ed (décédé en 2006) et Lorraine Warren font figure de couple référence en matière d’exorcisation et de communication avec les esprits. Un couple hors-norme qui a marqué l’histoire du paranormal.

Si leurs principaux faits d’armes remontent aux années 1970, la légende des Warren s’écrit désormais sur grand écran, grâce à la saga horrifique que signe James Wan, initiée par Conjuring en 2013 (1.2 million d’entrées) et complétée par son spin off Annabelle (dont Wan est producteur et qui a enregistré 1.6 million d’entrées), les deux films d’horreur les plus vu en France depuis 2001. Enfin, Conjuring 2: le Cas Enfield prolongera l’angoisse en prenant ses quartiers au cinéma le 29 juin. Aujourd’hui âgée de 89 ans, Lorraine Warren s’est beaucoup impliquée dans ces différents projets, comme elle le prouve en endossant à nouveau le rôle de conseillère, à l’occasion de la suite de Conjuring. Portrait d’une grande dame du paranormal.

Les premières affaires : Annabelle et Harrisville

À près de 90 ans, Lorraine Warren a vu la société évoluer de manière significative. Pour autant, le monde de l’au-delà, lui, ne change pas et continue de nourrir les inquiétudes de ceux qui sont démunis face à ces phénomènes ; au même titre que l’imaginaire de cinéastes qui traduisent cette peur en longs métrages. Avant que leurs aventures paranormales ne se déclinent au cinéma, en faisant se cramponner les spectateurs à leurs popcorns entre deux jump scares, Ed et Lorraine Warren ont gagné leurs galons d’experts du surnaturel avec des affaires pour le moins terrifiantes. Le cas d’Annabelle est la première grande affaire dans laquelle ils se sont illustrés. Cette poupée en apparence innocente, mais habitée par un esprit malin à la puissance redoutable, a fait vivre l’enfer à une jeune mère et son bébé en 1970, à Los Angeles. La famille Form – première d’une longue liste de familles touchées par le drame – doit beaucoup à la courageuse intervention du couple Warren pour lui venir en aide. L’objet de leur angoisse est désormais consigné dans le musée officiel des Warren, situé au sous-sol de leur maison du Connecticut. Un lieu empreint de mysticisme, où sont exposées les reliques désenvoûtées qu’ils ont archivées au fil de leur impressionnant parcours et que les plus audacieux peuvent visiter. Mis en scène par John R. Leonetti (fidèle directeur de la photographie de James Wan), Annabelle (2014) est à la fois le spin-off et le prequel de Conjuring, sorti un an plus tôt.

De l’âge de 5 ans à l’adolescence, Ed Warren grandit dans une maison hantée qui le marque à jamais et fait naître en lui une vocation précoce de démonologue. Se revendiquant davantage du courant des médiums, Lorraine est, pour sa part, douée d’une clairvoyance qui lui a permis d’épauler son mari dans les cas les plus intenses de possession spirituelle. Percevant les esprits avec une acuité désarmante, elle est capable d’entrer en communication avec eux. La rencontre des deux futurs époux a lieu à Bridegport, ville côtière du Connecticut, dont ils sont tous deux originaires. Occupant son temps libre à se faire de l’argent de poche comme ouvreur d’un théâtre local, Ed a un jour le bonheur de faire la connaissance d’une spectatrice dont il tombe amoureux, Lorraine. De leurs 16 ans au décès d’Ed, il y a une dizaine d’années, ils se sont plus quittés, travaillant conjointement à rendre le monde plus sûr face aux forces occultes. Après avoir créé leur propre société de démonologie, les Warren ont abordé la décennie 1970 avec pugnacité… Dans la foulée de l’affaire Annabelle, un nouveau dossier de la plus haute importance leur parvient : celui qui concerne la famille Perron qui, depuis son installation dans une bâtisse reculée d’Harrisville, vivent un cauchemar éveillé. Lorsque les Warren prennent la situation en mains, ils découvrent une fratrie de 5 filles et leurs parents, désemparés face au mal qui s’abat sur eux. Après la glaçante franchise Saw, James Wan a trouvé, dans cette affaire méconnue du grand public, l’opportunité de retourner aux sources de l’épouvante en rendant hommage aux classiques du genre.

Les dossiers maudits : Amityville et le 'poltergeist d’Enfield'

Dès l’annonce d’un projet de film adapté des événements d’Harriville, Lorraine Warren a pris part à son développement, en conseillant son interprète, Vera Farmiga, lors de la phase préparatoire, en faisant des recommandations à Patrick Wilson incarner au mieux son défunt époux, mais aussi en se prêtant aux jeux des interviews à l’approche de la sortie officielle. Les plus attentifs ont même pu l’apercevoir dans un caméo fugace lors d’une séquence de Conjuring. Si le succès triomphal du film au box-office a propulsé la médium sous le feu des projecteurs, une autre affaire figurant au palmarès des Warren avait aussi fasciné les spectateurs en 1979 avec le film de Stuart Rosenberg, puis en 2005 avec le remake que réalise Andrew Douglas. Un dossier renfermant des faits qui se sont manifestés à partir de l’année 1974, juste après un autre dossier ayant fait couler beaucoup d’encre et plus tard surnommé « L’Amityville d’Angleterre » : le cas du 'poltergeist d’Enfield'.

L’esprit auquel se réfère ce nom à faire froid dans le dos est celui de Bill Wilkins, un septuagénaire qui aurait pris possession du corps de Janet Hodgson, une fillette de 11 ans habituant la banlieue nord de Londres, dans le quartier d’Enfield, avec sa mère et ses trois frères et sœur. À la différence des autres dossiers que les Warren ont eu à traiter, celui d’Enfield a été ultra-médiatisé, ce qui a introduit un sentiment de scepticisme au sein d’une frange de l’opinion publique. Toujours sujet à débats aujourd’hui, ce cas particulièrement angoissant est probablement le plus difficile auquel Ed et Lorraine Warren aient été confrontés. Une affaire vieille de près de 40 ans – puisque la première activité paranormales des Hodgson a été enregistrée en 1971 – en passe d’investir les cinémas cet été, grâce au film d’épouvante que James Wan, coproduit, coscénarise et réalise.

EN SAVOIR PLUS SUR LA VERITABLE HISTOIRE DU POLTERGIEST D'ENFIELD

  • Titre : CONJURING 2: LE CAS ENFIELD
  • Titre original : The Conjuring 2: The Enfield Poltergeist
  • Durée : 2H13
  • Réalisé par : James Wan
  • Avec : Vera Farmiga, Patrick Wilson
  • Résumé : Une nouvelle histoire vraie issue des dossiers d’Ed et Lorraine Warren : l’une de leurs enquêtes les plus traumatisantes.

Matériels de presse

Guide des matériels WB.
Vidéos
Textes

CONJURING 2 DP FR.pdf Download

2017-08-21-Conjuring-FR.doc Download

News associées